Illustration Motivation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
Sosh : forfait mobile 80 Go sans engagement à ...
Voir le deal
14.99 €
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal

Aller en bas
Yumérêves
Yumérêves
Admin
Messages : 3580
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 37
Localisation : Sarthe
http://yumereves-illustrations.jimdo.com

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Jeu Nov 14 2013, 13:51
Voilà je lance le topic,
le but n'est évidemment pas de se déchainer sur un client ou de dire que l'on a un client super etc, mais plutot d'analyser certains de vos contrats passés qui vous semblent intéressants pour donner des trucs et astuces aux autres, des choses qui vous ont manqué et qui vous auraient bien aidées sur le moment des problèmes que vous avez rencontré et ce que vous avez fait pour y remédier ou bien même raté, toute analyse est enrichissante et peut aider quelqu'un dans un futur boulot et faire gagner du temps à tout le monde.
Yumérêves
Yumérêves
Admin
Messages : 3580
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 37
Localisation : Sarthe
http://yumereves-illustrations.jimdo.com

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Jeu Nov 14 2013, 13:51
Celà fait plusieurs mois que j'ai travaillé sur deux numéros de science et vie Junior, et j'avais dit que je montrerais mes traveaux depuis un moment et je ne l'ai toujours pas fait, et plutôt que de le faire je pense qu'il sera plus interessant de partager les deux expériences totalement différentes et qui ont malgrès tout étées très enrichissantes et m'ont beaucoup appris à bien des égards.
ça pourrait peut être être interessant de créer un topic la partie apprendre se motiver d'ailleur pour faire part de nos différentes expérience pro apprendre des réussites et erreurs de chacuns peut être très enrichissant et faire avancer très vite chacun d'entre nous à mon avis.



Tout d'abord j'ai rencontré le directeur artistique de science et vie junior hors série lors du festival de Montreuil lors d'un petit entretien qui a dépassé le temps prévu ce qui est plutôt un bon point.
J'ai pu discuter de ce que je me sentais capable de faire pour le magazine à partir d'exemples de numéros précédents.

Premier travail le hors série numéro 98

un ou deux mois plus tard j'ai été contacté pour travailler sur un numéro, l'objectif était de faire 5 illustrations sur le thème des cauchemards
Il fallait que je traite des évênments dur avec une touche pas trop dramatique en gros
le topo:

Spoiler:
Il y a 5 illustrations (en 6cm sur 9 je crois) à réaliser.
Les 3 premières sont icontournables
Les 4 suivantes, c'est au choix


·         Etre poursuivi par un animal effrayant, un monstre ou un humain (à partir de l’adolescence les poursuivants deviennent plus humains qu’animaux) (très très courant)

·         Tomber dans le vide  (très courant aussi)

·         Etre en retard pour un évènement important genre exam, raté son train, son avion…

·         Etre paralysé, incapable de bouger ou crier ou pleurer

·         Avoir un accident (mortel ou non)

·         Perdre un proche

·         Etre perdu, seul.

à celà j'ai fait un proposition de chara car j'avais dans l'idée de prendre un personnage récurent
ainsi que que 3 proposition pour les thèmes choisis.
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Chara10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Atre-p10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Paraly10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Perdu10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Retard10

Celà m'a pris environ deux bonnes journées

De là les idées convenaient assez bien dans l'ensemble à part pour un thème où j'ai préféré en choisir un autre car j'avais une idée qui me semblait plus efficace
Il y'avait quelques ajustements à faire, pour certaine même faire des mixs ( ce qui peut supposer refaire une proposition)

Ensuite je suis passé à la réalisation
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Perdre10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Perduf10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Poursu10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Rater-10
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Tomber10
La réalisation m'a pris environ 1 journée par illustration je crois

A chaque fois que j'envoyais une vignette terminée elle était validée et je ne savais pas à quoi m'attendre mais apperemment ils étaient très content.

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2013-110
Yumérêves
Yumérêves
Admin
Messages : 3580
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 37
Localisation : Sarthe
http://yumereves-illustrations.jimdo.com

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Jeu Nov 14 2013, 13:53
Voici le déroulement du second contrat pour Science et vie Junior dont mon ressenti est aux antipodes
par rapport au contrat précédent

Un mois plus tard j'ai été recontacté pour effectuer un nouveau travail.
Cette fois ci il s'agissait de réaliser les personnages dans des vignettes dont les décors en 3d étaient déjà faits. Le tout était une histoire dans la Rome antique mettant en scène 2 adolescents de 15 ans environs sur 5 doubles pages, le travail était assez important à réaliser et devait devait être rendu au bout de 3 semaines environs sachant que je ne recevrait la maquette des décors qu'au bout d'une semaine plus tard et que je ne pourrais donc commencer la phase de croquis qu'à partir de là, c'est assez juste pour un travail qui s'apparentait à de la BD plus ou moins mais je pensais que ça le ferais d'autant que le contrat précédent c'était plutot bien passé donc j'avais assez bon espoir  

Sur la première semaine je ne pouvais donc effectuer que la phase de chara et commencer à récupérer les références que je pouvais trouver  étant donner qu'on était dans de l'historique.

à mi semaine j'envoie ma première version de chara
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Sans-t10

Là il y'avait un problème de proportions ils faisaient trop jeune
Ca c'est une grosse erreur et un gros problème de ma part j'avais dans l'esprit qu'un garçon de 15 ans faisait environ la taille d'un garçon de 13 ans concrètement , or un garçon de 15 ans fait à peu près la taille d'un homme adulte.
Mais 'ai passé ensuite plusieurs jours à retrouver
les bonnes proportions
au niveau de la carrure aussi il fallait deux personnages différents mais grand et assez élancés tous les deux ( musclé légèrement )  au niveau de la carrure je n'y suis jamais arrivé et honnetemment à l'heure d'aujourd'hui je pense que je ne pourrais toujours pas faire deux carrures bien différentes sur un morphotype équivalent, j'ai un peu l'impression que c'est demander quelque chose qui n'est pas possible du genre :" je veux un personnage que l'on voit de très loin mais que l'on voit qu'il pleure"
Il fallait aussi leur enlever les ceinture selon la spécialiste de l'époque les romains ne portaient pas de ceinture ce qui m'a pas mal posé de problèmes par la suite car sentir les plis du'un robe n'est pas si évident sans référence adéquate (j'avais pour seule référence deux dessins qui m'avaient étés donnés par le directeur artistique et dont les plis  ne me parassaient pas du tout réaliste) mais je devais m'y tenir absolument.

donc sur 3/4 jours j'ai passé mon temps à rectifier le chara pour essayer
de répondre aux attentes et je commençait à le sentir moyennement car le temps défilait et je ne trouvait toujours pas les bonnes solutions.
C'était déjà un point très négatif pour moi donc.
divers étapes de chara la dernière est celle validée
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Charag10

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Chara-10

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Chara110

Une fois ce design validé, j'ai reçu les maquette des5 doubles pages  et je pouvais commencer sur les croquis sachant que pour certain les images allaient changer car ce qui leur était fourni pour les décors  3d ne leur convenaient pas.
Mais ça ne m'empêchait pas de trouver l'idée pour ces cases car les plans allaient très peu changer, c'était pour le final que c'était gênant.

J'ai donc passé deux bonnes journées sur cette phase de  recherche et j'ai proposé des planches de ce genre.
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Visite10

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Visite12

Là il s'est passé un ou deux jours sans réponse, où je me suis retrouvé bloqué au niveau de ce que je pouvait avancer. Ca ne me gênerait pas en temps en temps normal mais étant donné que les délais étaient courts, je commençait à resentir une certaine pression je sentais que ça allait devenir compliqué et qu'il allait peut être falloir prévoir une nuit blanche pour tenir les délais.

Au bilan les idées plasaient dans l'ensemble  mais il y'avait quelques petites choses à refaire par contre ce qui les inquiétaient c'est que j'avait repris des proportions très jeunes pour les personnages.
Ca ne m'inquiétait pas plus que ça car étant une phase de croquis je redessinait tout après et donc je redonnait après les bonnes proportions.
Mais à la rélfexion c'est encore un point négatif pour moi et j'aurais peut être du y faire attention tout de même , même si ça n'aura pas posé de problèmes sur ce point par la suite. Ca n'encourageait pas à me faire confiance pour le coup.

Une fois les rêglages fait nous sommes un vendredi soir donc et je sais que je dois rendre au plus tard au mardi de la semaine après celle qui venait ce qui faisait 1 semaine et demi mais que si je pouvait tout rendre le mercredi de la semaine qui venait ce serait pas mal ce qui signifiait 4 jours de boulot.
Là la pression devenait maximum pour moi
et j'ai creusé ma tombe en me disant que comme j'avais un peu raté les étapes précédentes il fallait essayer de fournir le tout en 4 jours donc.
J'y suis donc allé à fond, lever 8h couché 2h du matin tête dans le guidon; lundi je rendais deux premières planches j'entamais une 3ème planche, sur la journée de lundi et je recevais le bilan lundi soir ou mardi matin, je ne sais plus et là ça n'allait  au niveau du chara le design n'était pas respecté, la tunique d'un des persos n'allait pas non plus ce qui va me valloir par la suite une bonne prise de tête personnelle pour trouver un type de plis qui pouvait leur aller ( il faut savoir que je n'avais en fonction des dessin références qui m'étaient fournis aucune indication du type de tissus que celà pouvait réprésenter et eux non plus j'étais dans le flou total de ce côté).

Bref il y'avait tout à retoucher  voir à refaire et cette fois ci je n'avais plus qu'une semaine .

Je reprenais des journées au lever à 8h et au coucher à 2h du matin et j'ai cravaché durant toute la semaines pour refaire les 5 doubles pages j'ai utilisé à peu près tous les stratagèmes me permettant de gagner du temps dont un à éviter dont je préfère parler pour que celà ne vous arrive pas car ça me semble très mauvais d'un point de vue professionnel: sur deux images j'avais un plan un peu similaire avec une jolie foule à faire j'ai tout simplement dessiné une foule puis j'ai recopié la foule sur la case du bas en prenant soin de déplacé les personnages dans le plan et de changer les couleurs, mais ça c'est vu et on m'a demandé quelques retouches  sans forcément tout refaire ( mais à mon avis uniquement parce que le temps pressait).
pour finir sur les routules au à la date limite pour ne pas dire l'heure limite avec certains  décors qui n'ont pu m'être fournis que sur les derniers jours.

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Planch10

l'histoire de la foule sur deux cases est sur les cases 2 et 3 de cette maquette.
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2-210
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2310

Ici , après avoir envoyé ma version on m'a demandé de retoucher le char d'après un dessin qu'ils m'ont envoyé  ( et qu'ils pensaient m'avoir envoyé dans les débuts , mais je ne l'avait pas après vérification), un point important à retenir dans mon analyse car qui dit retouche dit temps pour la réaliser et ici ça aurait pu être évité.
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2-310

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2-4210

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2-510


les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2013-111
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2013-112
les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses 2013-113



Petit bilan après ces deux contrats et donc ces deux analyses,

- avant d'accepter un contrat il faut bien évaluer son temps et plutot prévoir le double de temps que ce que l'on prévoit plutot qu'un temps ric rac, ne pas oublier que les week end vos clients ne travaillent en général pas, donc même  si vous comptez utiliser ce temps pour travailler, il vaut le décompter du temps de travail que l'on prévoit car les communications avec le client sur ce laps de temps seront impossibles bien souvent.Et il vaut mieux refuser un contrat qui vous semble juste en disant humblement que vous ne vous en sentez pas capable plutot que de vus exposer à un mauvais travail de votre part comme je l'ai fait.

- durant les phases de recherches et de croquis être très précis et donner le maximum d'informations pour que les problèmes éventuels à venir puissent être mis à jour dès cette phase.Il faut se dire qu'un croquis doit être un dessin final non poussé en gros c'est pas forcément évident dans la pratique mais il vaut mieux prendre plus de temps que prévu sur cette phase plutot que de la bacler.

- dans un domaine historique il vaut mieux demander le maximum de références visuelles à votre client plutot que de partir avec les votres, essayer d'analyser les éléments qui vont demander  des références précises rapidemment pour les avoir le plus tôt possible. Autrement l'on s'expose à des retouches éventuelles ce qui signifie également du temps de perdu.

- bien identifier ce qui plait à votre client dans ce que vous faites mon problème de proportion se raccorde à ce type de problème je n'avais pas forcément bien identifié celà lors de mon premier contrat.


Voilà je pense qu'il était important de présenter les deux contrats que j'ai eu et leurs étapes étant donné que leur déroulement ont étés très différents l'un de l'autre.
Ca n'a pas pour but de me mettre en avant bien au contraire  surtout que ce second contrat est loin d'être une fièrté pour moi , mais si ça peut aider certains d'entre vous qui s'appretent à entrer dans le monde professionnel à éviter ce genre d'erreurs alors tant mieux.
EvilPNMI
EvilPNMI
Adulte responsable
Adulte responsable
Messages : 652
Date d'inscription : 05/06/2013
Age : 41
Localisation : Saint-brieuc
http://www.evilpnmi.com

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Jeu Nov 14 2013, 16:23
Sympa ce retour d'expérience, merci Yumé Smile
Med.k
Med.k
Vieil aigri
Vieil aigri
Messages : 1361
Date d'inscription : 24/11/2013
Age : 21
Localisation : Sud
http://sketchbook-mk.blogspot.fr/

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Sam Déc 07 2013, 21:23
Merci d'avoir partagé ton expérience Very Happy , c'est agréable et les illustration sont très réussies(surtout du côté du premier contrat)
mefisheye
mefisheye
Moulin à parole
Messages : 5340
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 30
Localisation : bordeaux
https://mefisheye.com/

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Lun Déc 03 2018, 20:48
Bon dans mon cas c'était un peu la guerre mon dernier projet.

Le client était super sympa, vraiment disponible malgré sa situation et il a même prit le temps de me faire un bilan de son expérience en fin de projet.

Ça me permet de donner des conseils qui m'ont été reproché :

Ma première erreur aura été de ne pas demander les motivations pour vouloir travailler avec moi. Pensez impérativement, si vous travaillez avec des connaissances, à leur montrer votre portfolio. Pas question qu'ils se fassent de faussent idées. Vous devez vous vendre pour ce que vous savez faire. Ne vous mentez pas à vous même et sachez dire non.


La deuxième erreur est apparue avec l'accompagnement du client :
Dès le début du projet, je suis arrivé avec mes gros sabots de professionnels, avec mes devis et contrats qui font peur.
Le devis en lui même n'a pas choqué vu que mes prix n’étaient pas trop haut ni trop bas pour moi.
Le contrat par contre à fait peur. Trop gros, trop effrayant. Celui-ci est censé vous protéger contre les mauvais clients mais si avec vos connaissances, vous pouvez vous contenter d'inscrire quelques lignes concernant le payement et les délais de travail dans votre devis, n'hésitez pas. Faites bien attention à la formulation qu'elle soit bien légale. Vous envisagerez un contrat plus sérieux si cela en vaut la peine (droit d'auteur en particulier).

J'ai eu beaucoup de soucis à récupérer un cahier des charges corrigé, sorte de document où sont compilés tous les textes et les images que prévoit d'intégrer votre client dans ses visuels. En fait, sans lui vous ne pouvez tout simplement pas travailler. Le problème, c'est que votre client va avoir tendance à revenir constamment sur les textes, même lorsqu'il vous a confirmé qu'ils étaient bons.
Franchement : refusez de travailler tant que les textes ne sont pas actés et mettez le holà en menaçant d'ajouter les futures corrections au devis si votre client revient trop souvent après avoir pourtant validé des fichiers. (restez courtois)
Je pense avoir bien perdu une journée entière de travail à cause de ces maudites corrections. Vous allez vous dire que vous perdrez des points de "sympathie", moi, ça à joué à me faire perdre 600 euros.

Le BAT :
Si vous n'avez jamais travaillé avec un imprimeur privé, ne connaissez pas ses contraintes associées à la gestion des densités de couleur, aux pantones et autres contraintes liées au CMJN et que vous ne savez pas précisément quel rendu aura votre visuel une fois imprimé : imposez la confection d'un BAT par votre imprimeur et faites le signer par votre client (vu en commun accord avec vous). Il faudra lui en parler au début du projet car ces BAT sont payant. Sans cela, vous n'avez aucune garantie sur la qualité de votre fichier et risquez de devoir payer de nouvelles impressions (car oui, vous êtes seul responsable de la qualité de vos fichiers une fois validés par votre client).

Dans mon cas, les retours incessant après validation et le budget limité de mon client m'ont mit la pression. J'ai prit des risques inconsidérés avec pour résultat des fichiers finaux envoyés à l'imprimeur avec des erreurs, des défauts.

Concernant l'organisation :

J'ai toujours pensé qu'un échange transparent et régulier avec un client pouvait être un avantage. Je me trompais. Évitez à tout prix d'avoir trop de mails à envoyer. Cela prend énormément de temps à vous et à votre client.
Il en est de même des demandes de validation.

Préférez envoyez de grosses étapes avec un maximum de fichiers que votre client devra contrôler. Pensez bien à mon conseil sur le cahier des charges : vous ne DEVEZ PAS effectuer toutes les corrections demandées par le client. Faites le lambiner un temps s'il le faut et menacez le de facturer des corrections en cas d'abus. A nouveau, vous perdrez en capital sympathie mais perdrez moins votre temps. il y a une différence entre flexibilité et travailler pour rien.

Organisez vos fichiers avec énormément de soin. j'ai eu énormément de mal à retrouver mes étapes clés. Cela entre en relation avec le nombre d'envoie par mail : numérotez vos psd, numérotez vos exports, numérotez vos fichiers d'impression et ne les touchez plus. Ils serviront de preuve pour le nombre de retour et vous aideront à vous y retrouver, le client pouvant vous indiquer quel document était valide à sa demande à un temps T.


Faites bien attention : être professionnel veut dire maitriser un projet à 100%. Vous ne devez montrer aucune faille dans votre organisation et manière de travailler. Restez courtois et suffisamment ferme pour ne pas vous faire envahir.

mes 2 cents. il m'a fallu plus de deux heures pour écrire ces quelques lignes. C'était éprouvant Neutral
HomerSimpson
HomerSimpson
Vieil aigri
Vieil aigri
Messages : 2102
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 43
Localisation : Paris et sa région

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Mar Déc 04 2018, 09:21
Merci Masteraran de ce retour d’expérience!ça peut aider certains
Ça t’a pris du temps à rédiger et tu n’étais pas obligé de le faire…merci encore
IsaArne
IsaArne
Ado boutonneux
Ado boutonneux
Messages : 396
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 30
Localisation : Bordeaux
http://isabellearne.com/

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Mer Déc 05 2018, 19:26
Bonjour a tous,
Je ne sais pas trop par où commencer,
J'ai commencé le freelance en 2013, mes premier projets se sont mal passé ?

Le premier c'était une étiquette de vin pour mon Oncle mais il n'était pas vraiment le commissionaire :  je faisait une étiquette personnalisé pour un client chinois qui était lui mon client en vrai.
Pour résumé le tout, j'ai communiqué avec ce client, tout se passait bien mais je n'ai jamais été payée ( une étiquette a 750€ ) mon oncle aussi n'a jamais vu la couleur de la commande promise, mais il n'avais pas investi de temps autre que des relations commerciale.
Moi j'avais effectué plusieurs propositions d'étiquettes de mon coté.


la leçon ? On prends toujours une avance avant de commencer a travailler !
Et c'est ce que je fais depuis, j'ai remarqué que ça faisait le tris avec les mauvais clients, c'est à dire que les mauvais payeur se refusent a payer les 30% d'avance minimum demandés. Je n'ai pas besoin de leur commandes, adios. Une catégorie des cassos en moins. 

La deuxième c'était un livre pour enfant chez un petit éditeur : En vrai c'est une demis mauvaise experience parce que j'aime toujours beaucoup ce projet, il m'a permis de me dépasser et de m'améliorer en couleur il est encore dans mon book : https://www.behance.net/gallery/19528791/Les-fes
Un éditeur veux me faire faire un livre numérique ? le rêve ! Je saute sur l'occasion, je suis jeune, je ne connais pas les usages et même si je demande a mes anciens professeurs de l'aide avec le contract, j'ai pas demandé aux bons, et ils ne connaissent pas bien le monde de l'édition.
Je me retrouve avec un projet sur 3 mois payé 1500€ ( autant dire une misère ) et pas de droit d'auteurs, je ne peux pas vous dire le nombre d'illustrations vu que c'est une grande fresque mais je dirai une quizaine mises bout à bout ? 
Le projet en lui-même se passe plutôt bien, les discussions avec l'éditeur se passent bien, j'ai des retours raisonable qui me permettent de m'améliorer et de rendre le livre plus beau, j'ai été un peu en retard sur la fin, je pense qu'a l'époque je dessinais plus lentement et le style est aussi très chronophage donc peu adapté au budget et au timing. On apprends avec le temps. 

La leçon sur celui là : On lis bien les contrats, on se renseigne sur les minimas crédibles et les droits d'auteurs ( 6-8% des ventes ) pour savoir a quoi on à droit ! On adapte son style au budget et au timing du client.


Un autre type de contrat qui n'a pas bien marché c'est les motion design ou animation de pubs a faire en moins d'une semaine, comme vous pouvez vous en douter le probleme principal c'est le timing trop court pour une dose de travail monstrueuse même si c'est bien payé. J'ai juste arrêté de faire ce genre de contrats parce que trop éprouvant physiquement. Il faut pas présumer de ses forces et il faut dormir la nuit !!

Un autre truc que j'ai appris, c'est peut être plus personnel, je n'arrive pas a travailler sur des sujet auquel je ne crois pas, j'ai du travailler sur une boutique qui vendait du canabis (légal dans l'état américain en question) je ne suis pas fumeuse et n'ai pas d'affinité avec les drogues douces ou dures qu'elle quelles soient, la cigarette et autres. Donc j'ai eu du mal a rentrer dans l'esprit du projet et j'ai du leur dire que je ne pouvais continuer sur le projet ( malgré un projet super intéressant en terme de concept art/livrables univers et budget très confortable )  
Prennez des projets qui vous mettent a l'aise !


Je dois dire que plus ça va moins j'ai de problèmes avec les projets et les clients, j'ai cerné mes tarifs, mes attentes, comment gérer les clients et encadrer les projets pour que ça fonctionne pour moi. 

Dans la relation client je dirai la chose la plus importante est la clarté, ce qui ne veux pas dire envoyer des mails tous les jours mais comme le dis bien Master, donner des nouvelles régulièrement sur le projet et surtout je parle abondamment de comment je procède pour la création de mes illustrations, comme ça il n'y as pas de surprises pour eux et ils comprennent ce que c'est de travailler avec un illustrateur.
Beaucoup de mes clients n'ont jamais travaillés avec un illustrateur avant, les éduquer en douceur est la meilleur méthode, elle leur permet aussi de comprendre les tarifs pratiqués.

La vraie solution pour faire en sorte que je sois satisfaite de ce que je fais autant que le client c'est que je ne présente au client que des choses qui me plaisent a moi d'abord. Parce que si je montre au client 3 croquis pour 1 illustrations demandées, si dans ces 3, une me plait moins je suis sure a 95% que la client va choisir celle qui me plait le moins. C'est la règle. Pour éviter ça je montre 3 croquis qui me plaisent en tous points. 

En terme de ton, je suis très serviable, je fait en sorte d'accompagner le client autant que possible, rester polie en toutes circonstance ( j'ai le sang chaud, j'aime pas toujours certains retours mais on respire et on se dit, ok c'est pas mon illus, c'est celle du client, c'est son choix si il veux les oreilles de mikey sur son chat au premier plan ). Toujours leur demander des informations supplémentaire si besoin, ne jamais rester dans le vague. 
Ne pas avoir peur de demander son du ( argent ), vous êtes dans une relation commerciale IL FAUT parler argent très tôt !


Je ne sais pas trop quoi ajouter~ 
J'ai un certain type de client ( la couv de livre/livre pour enfant ) qui sont devenus assez automatiques a gerer pour moi, j'ai mon process calé, mes questions pré-projet, mes phrases préécrites dans ma tête que j'adapte a chaque projets, mes tarifs et devis que j'arrive a faire en 20 minutes maintenant sur ces types projets~ et ça marche bien !

voilà
gengis
gengis
Ado boutonneux
Ado boutonneux
Messages : 404
Date d'inscription : 16/03/2015
Age : 26

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Sam Mar 02 2019, 17:26
Yoo ! très intéressant vos retours pro! 
On m'avait approché pour faire les dessins d'une bd. Pour remettre en situation, le gars avait pour but de faire un jeu vidéo, un jeu de société et une bd autour d'un même univers. Il a donc regroupé ça dans un projet « collective multimédia » 
Je vais énumérer certains articles du contrat qu'il m'a envoyé et je les commente en dessous. Pour que, sait on jamais vous n’ayez pas les mêmes problèmes ^^ 

attention il y a de quoi lire et encore je n'ai pas tout mis




ARTICLE 1 : OBJET DU CONTRAT 

Ce Contrat est basé sur le cadre juridique spécifique lié aux œuvres collectives spécifiant notamment :



  • La rémunération des contributeurs peut être forfaitaire et/ou proportionnelle librement déterminée entre les parties.
  • L’oeuvre collective est la propriété de la personne physique ou morale sous le nom de laquelle elle est divulguée (en ce cas précis il s’agit du Client qui en est le propriétaire).4


Commentaire:
Petite précision entre œuvre collaborative et collective, c'est plutôt important
Est dite de collaboration l'oeuvre à la création de laquelle ont concouru plusieurs personnes physiques.
Est dite collective l'oeuvre créée sur l'initiative d'une personne physique ou morale qui l'édite, la publie et la divulgue sous sa direction et son nom et dans laquelle la contribution personnelle des divers auteurs participant à son élaboration se fond dans l'ensemble en vue duquel elle est conçue, sans qu'il soit possible d'attribuer à chacun d'eux un droit distinct sur l'ensemble réalisé.
Dans le cas d'une BD on peut aisément attribuer la tâche du dessin au dessinateur, donc rien que là le projet ne peut plus être considéré comme étant collectif.



ARTICLE 6 : CONDITIONS FINANCIERES

Montant total de la commande passée auprès du Prestataire : 10 % (dix pour cent) des revenus net générés par le XXX «XXX» tout au long de son exploitation commerciale (cela n’inclue pas d’éventuels produits dérivés de la propriété intellectuelle du XXX qui appartient au Client), ce sans limite, à verser par le Client ou par une entité commerciale à laquelle sera déléguée cette tâche, cela selon la modalité suivante :
Versement bi-mensuel ou trimestriel par virement bancaire ou chèque, accompagné d’un arrêté des comptes.


Commentaire:

Ici, je ne sais pas si c'est légale de payer ses prestataires sur les revenus net, mais dans tous les cas ce n'est clairement pas avantageux. Car le salaire net correspond au salaire brut auquel on soustrait les cotisations et charges pour les assurances chômage, maladie ou retraite. Notant que le client peut faire passer ses déplacements comme charges donc payés par les revenus de la Bd.
De plus il se donne tout les bénéfs des produits dérivés, sachez que les revenus des produits dérivés sont largement plus élevé que les revenus de l'oeuvre → inégale, grosse arnaque


ARTICLE 7 : DROITS D’AUTEUR 


Le Prestataire s’engage à ne pas déposer les oeuvres réalisées pour le XXX «XXX» auprès d’un organisme et de céder la totalité de ses droits au Client, répondant ainsi à sa demande de commande forfaitaire dite « PARTAGE DE REVENUS »

Commentaire :
Le client oublie qu'il existe des droits moraux, ceux sont les droits qui ne rapporte pas de revenue. Ceux sont des droits de personnalités, on ne peut pas les céder.
Dans tout les cas ne cédez jamais les fichiers sources de vos créations. 



    Règles impératives :
  • Toute cession des droits d'auteur doit se faire par écrit chaque fois qu'on cède un droit il faut mentionner 4 éléments :


    • – quel droit on cède

    • – quel territoire

    • – la durée

    • – la rémunération pour le droit qu'on cède



  • On peut céder les droits inconnu au jour du contrat à condition de prévoir une rémunération équitable.

Il y a 2 cas ou les règles impératives ne s'appliquent pas :
– contrat de travail : l'employeur peut avoir tous les droits sur les créations de ses employés aux conditions suivantes :
– il faut avoir été engagé pour le faire.
– il faut que les créations aient été réalisées pendant les heures de travail.
– il faut que les clauses de cession de droit soit marqué dans le contrat de travail.
– contrat de commande : on peut céder globalement tout les droits aux conditions suivante :
– il faut qu'il s'agisse d'une réelle commande.
– il faut que la clause de cession de droit soit marqué dans le contrat de commande.
– La personne qui vous fait la commande



ARTICLE 10 : PROPRIETE
Le Client pourra librement utiliser et exploiter l’oeuvre collective sous quelque forme que ce soit sans limitation de territoire et pour une durée illimitée, cela tant que les conditions de paiement sont respectées, sans limite de support, version, pays... Le Client s’engage à informer le Prestataire de l’utilisation de l’exploitation de l’oeuvre collective, et si survient un désaccord, alors Le Client et le Prestataire s’efforceront de trouver un terrain d’entente.


Commentaire 
Normalement on limite un contrat sur un territoire précis, si le client veut faire une production au Usa par exemple, il faut faire à ce moment un nouveau contrat. Je ne suis pas sur que cette clause soit légale. Voir carrément pas vu les règles impératives cité plus haut


ARTICLE 11 : CONFIDENTIALITE


Les Parties s’engagent expressément à respecter la plus stricte confidentialité concernant toutes les informations qui sont transmises par l'une ou l'autre partie, .... Le Prestataire ne pourra utiliser ces informations que dans la mesure nécessaire pour exécuter la Prestation. 

Commentaire :
Le gars s'est cru tout puissant, on fait normalement un contrat de confidentialité ( NDA) un contrat à part avec une durée précise et limité, ici il ne donne même pas de durée
Je crois qu'une durée illimitée est totalement illégale, car Il est en effet un principe selon lequel un accord de confidentialité  d'une durée indéterminée est résiliable à tout moment par chacune des parties, sous réserve de respecter un délai de préavis raisonnable. Il est en conséquence nécessaire de prévoir une durée limitée dans le temps.



Voilà les gros points graves que j'ai pu relever dans ce contrat

A voir s'il était au courant de ce qu'il faisait, ce que je pense bien car quand j'ai tenté de rediscuter le contrat il est tout de suite devenu agressif et menaçant par sms et mail ahaha
Le pire c'est qu'ils étaient bien une 10ène à travailler sur ce projet et qu'il a trouvé quelqu'un pour faire sa BD, je ne sais pas si c'est le même contrat mais ça m'étonnerait pas ahaha
mefisheye
mefisheye
Moulin à parole
Messages : 5340
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 30
Localisation : bordeaux
https://mefisheye.com/

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Sam Mar 02 2019, 18:01
Lol ce gros contrat à la con. Red flag sur toute la ligne.
Glub
Glub
Sort de l'oeuf
Sort de l'oeuf
Messages : 11
Date d'inscription : 14/07/2019

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Ven Juil 19 2019, 13:19
Sujet intéressant, merci pour les retours d'expériences. Votre avance vous la demandez avant même d'attaquer les croquis du coup ? Il me semble que c'est préconisé.
mefisheye
mefisheye
Moulin à parole
Messages : 5340
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 30
Localisation : bordeaux
https://mefisheye.com/

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

le Ven Juil 19 2019, 18:01
Normalement tu ne commences aucun travail tant que tu n'as pas cette avance. C'est un gage de confiance et de professionnalisme de la part de ton client. S'il refuse, c'est qu'il ne te fait pas vraiment confiance. il n'y a rien de pire qu'un client radin.
Il ne faut jamais oublier qu'un client en retard, normalement ça n'existe pas. Quand on est pro, on s'organise et on planifie ses projets à l'avance.
Contenu sponsorisé

les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses Empty Re: les expériences de boulots qui ont bien ou mal tournées: analyses

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum