Illustration Motivation
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Obtenez jusqu’à -50 % sur les meilleures ventes ASOS
Voir le deal

Aller en bas
mefisheye
mefisheye
Moulin à parole
Messages : 5340
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 30
Localisation : bordeaux
https://mefisheye.com/

[tuto] vocabulaire des imprimeurs Empty [tuto] vocabulaire des imprimeurs

le Dim Mai 26 2019, 12:08
Yoyoyo

Je sais que beaucoup d'entre vous vont être emmenés un jour ou l'autre à travailler avec des imprimeurs.

Je vous invite à rassembler un maximum de vocabulaire courant et d'astuces pour ne pas être laissés au dépourvu lors de votre future commande. je mettrais à jour le premier post.

Le gabarit à respecter :

Code:
[h4]mot défini[/h4]
explication du terme
lien url vers la source citée

Les types d'impression :

impression offset

L’impression offset utilise des plaques métalliques qui sont calées en machine. C’est sur ces plaques que votre fichier d’impression est gravé. Le nombre de plaques à utiliser dépend du nombre de couleurs présentes sur votre fichier.
Si vous avez opté pour une impression offset en quadrichromie (4 couleurs de bases : cyan, magenta, jaune et noir = CMYK), on aura besoin de quatre plaques, c’est-à-dire une par couleur. [Je vous invite à aller lire l’article suivant si vous voulez en savoir davantage sur la notion de couleur]. Ce type d’impression est utilisé pour reproduire une image par exemple. Si vous avez opté pour une ou plusieurs couleurs pantone (tons directs), le nombre de plaques dépendra du nombre de couleurs pantone. Bien sûr, il est possible de combiner les deux types d’impression.
source

Impression numérique :

L’impression par procédé numérique désigne la production sur une imprimante de documents mis en forme par traitement informatique.
A la différence de l’offset, l’impression numérique est un procédé plus direct puisqu’il n’y a pas d’étapes intermédiaires: le document est reproduit directement sur le papier grâce à des procédés et des logiciels informatiques adaptés. Les délais d’édition sont ainsi considérablement réduits, ce qui permet d’offrir une grande réactivité à l’égard du client. Il s’agit donc d’un procédé plus souple et plus rapide.
source

Les types de papier :


Papier Couché :

Le papier d’impression ou le papier couché se voit recouvrir de couches pour obtenir un résultat mat ou brillant. Ainsi, l’encre sera moins absorbée et les couleurs seront plus vives. Pensez à un flyer ou une affiche.
source

Papier non couché :

Le papier non couché est plus rugueux et on peut facilement écrire dessus. L’encre est plus absorbée, ce qui fait que les couleurs sont moins vives. Le papier non couché est typiquement utilisé pour du papier à lettres.
source

Sécurités dans le document :


Le bord perdu :

Lorsque l’impression est prévue sur toute la surface du document, laissez déborder les éléments de votre composition de 5 mm au delà des traits de coupe et du format fini. La coupe au massicot sera impeccable.

Si votre document présente du contenu jusqu’au bord de la feuille imprimée, comme une photo, ou une illustration, le contenu doit déborder du format fini dans votre fichier d’impression, il faut impérativement prévoir de la marge, des bords perdus de 5 mm, c’est à dire que votre contenu “imprimable” doit déborder au delà de la zone de coupe du papier …
source

Zone de sécurité :

La zone de sécurité est à peu près la même idée que le bord perdu, seulement elle se situe à l’intérieur (plutôt qu’à l’extérieur) de la ligne de coupe prévue. Placez vos textes, logos et autres graphiques à l’intérieur de cette zone de sécurité, c’est à dire à 3 mm de la ligne de coupe prévue car tout se qui est à l’extérieur de cette zone pourrait être coupé ou plié.
source

couleur et effets spéciaux sur impression


Taux d'encrage :

Limite de quantité d'encre tolérée par les supports d'impression. Pour apprendre à gerer le taux d'encrage, repportez vous au sujet du forum suivant :
lien vers le tuto pour gérer le taux d'encrage

CMJN / Quadrichromie

La quadrichromie est un procédé d'imprimerie permettant de produire par synthèse soustractive une large gamme de teintes à partir de trois teintes dites élémentaires, un bleu (le cyan), un rouge (le magenta) et un jaune auxquelles on ajoute le noir.
source

vernis sélectif

Le brillant du vernis sélectif, nommé également vernis réserve est un procédé d’impression intervenant après le pelliculage mat d’un document, il consiste à déposer du vernis brillant sur des zones précises du document.
source

Gauffrage

Le gaufrage est une technique d'impression permettant d'obtenir des motifs en relief sur du papier, du carton peu épais, ou du tissu.
source

Couleur pantone

L'idée de base est de fournir aux imprimeurs la gamme la plus large de couleurs pures, utilisées en fonction des besoins pour des impressions le plus souvent en aplat ou éventuellement tramées. L’utilisation d’une encre de couleur spécifique permet d’obtenir le résultat attendu, contrairement à la quadrichromie utilisant les trois couleurs primaires (cyan, magenta, jaune) ainsi que le noir, et dont on sait qu'il permet de reproduire par mélanges toutes les autres teintes de couleurs, mais avec des incertitudes quant au rendu lorsqu’on désire avoir une couleur très précise (variations de la trame sur chaque couleur, variations d’encrage de la machine, etc). Contrairement à la quadrichromie, où les couleurs sont imprimées une par une (leur synthèse soustractive rendant finalement la couleur voulue), les couleurs du système Pantone sont obtenues à partir d'encres mélangées par le pressier avant d'imprimer. Le principe du Pantone d'origine repose sur dix couleurs de base.
source

Détails particuliers :


Texte en défonce :

Zone vide créée volontairement (ou automatiquement) dans un visuel pour faire apparaitre la couleur du papier.
Peut poser des soucis d'impression en petit format.
Pour en savoir plus sur la défonce

Recouvrement :

Le recouvrement est, en typographie, une technique consistant à imprimer un élément de dimensions légèrement supérieures à ses dimensions réelles, de manière que les petits décalages des couleurs imprimées ne produisent pas de zones blanches. Dans le cas où il n'y a pas de décalage, le recouvrement se traduit par des superpositions de couleur.
source

Préparation des documents

Imposition

En imprimerie, l'imposition est une des étapes de prépresse. Elle consiste à placer sur une grande feuille (la forme) les pages d'un ouvrage afin d'obtenir un cahier lors de son pliage. Les formes d'imposition se composent généralement de 4, 8, 16 ou 32 poses et sont gérées en signatures (recto, ou côté de première, et verso, ou côté de seconde). Les pages sont alors gérées deux à deux.

Pour un cahier de 16 pages, par exemple, le logiciel d'imposition assemblera les pages 16 et 1 ensemble pour le recto, puis 2 et 15 pour le verso, et ainsi de suite. La méthode de reliure détermine le mode d'imposition (tête à tête, tête à pied).
Pour en savoir plus
Parametrer votre imposition sur indesign
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum